Montréal, le 12 juin 2021 – L’Association des locataires de Villeray (ALV) et le Comité d’a

ction de Parc-Extension (CAPE) ont organisé une manifestation contre les rénovictions.

Les organismes ont réunit une centaine de résident.e.s de leurs quartiers respectifs et un grand nombre locataires montréalais.e.s le samedi 12 juin à 13h30, au parc Jarry (coin Gary-Car

ter et St-Laurent). Appuyé par le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), l’événement précédait d’une semaine d’action locale contre les rénovictions.

Un stratagème abusif en forte hausse, dénoncent les comités logement

Pour Charles Castonguay, organisateur communautaire à l’ALV, ce phénomène grandissant au sein des quartiers centraux de Montréal n’aide en rien à la crise du logement actuelle : « Un contrôle plus serré du marché locatif est nécessaire dans un contexte de pénurie de logements abordables, en particulier pour les familles à faible revenu. On réclame du gouvernement Legault qu’il reconnaisse la crise actuelle et qu’il mette en place des mesures de protection du parc locatif appropriées afin d’éviter la catastrophe imminente du premier juillet ! »

Une réponse politique nécessaire

La montée des cas de rénovictions représente l’état de disparité de moyens entre locataires et propriétaires au Québec, le cas le plus emblématique étant probablement le Manoir Lafontaine où les locataires y sont menacés de rénovictions par le groupe Hillpark Capital.

Voilà des mois que les groupes de défense de droits des locataires se mobilisent pour attirer l’attention du gouvernement sur la crise du logement, symptôme d’une défaillance du marché locatif exacerbée par la pandémie.

Dans une optique de garantie du droit au logement, l’ALV, le CAPE et le RCLALQ réclament que le gouvernement Legault agisse maintenant sur le dossier urgent des rénovictions.

Interventions de l’ALV au conseil d’arrondissement du 3 avril sur le logement social

Des représentantes de l''Association des locataires de Villeray ont pris la parole lors du dernier conseil d'arrondissement pour rapporter des témoignages de locataires du quartier et questionner les intentions des…

Continuer la lecture Interventions de l’ALV au conseil d’arrondissement du 3 avril sur le logement social

Des résidents de Villeray exigent plus de logements sociaux

Plusieurs résidants du quartier Villeray ont manifesté mardi, tout près de la mairie d’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension (VSMPE), dans l’espoir d’améliorer l’accès aux logements sociaux dans le quartier.

Le manque de logements sociaux est un problème qui est souvent soulevé par les résidants de l’arrondissement. Toutefois, la décision récente des élus d’autoriser la destruction des anciens bureaux de Taxi Diamond pour y construire des condos, ainsi que la transformation de la Plaza Hutchison en immeubles du même genre n’a fait qu’augmenter la tension.

«Le manque de logements sociaux est un problème social persistant, souligne Charles-Hugo Desroches, organisateur communautaire pour l’Association des locataires de Villeray (ALV). Les réponses des décideurs en matière de reconnaissance du droit au logement et de financement sont lourdement insuffisantes.»
Dans VSMPE seulement, on estime qu’environ 8% des logements loués sont des logements sociaux. En date du 30 novembre 2017, 3232 personnes étaient sur la liste d’attente.


(suite…)

Continuer la lecture Des résidents de Villeray exigent plus de logements sociaux

Article dans le Progrès Villeray, édition du 1er février 2018

La qualité des logements est encore inquiétante dans Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension

Par Nicolas Ledain TC Media

Des données du recensement 2016 dévoilées récemment dressent un portrait mitigé du logement dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. Le parc immobilier est vieillissant et parfois vétuste alors que plusieurs familles vivent dans des logements trop petits.

Près de 12% des logements de VSMPE sont considérés comme étant de taille insuffisante selon ces données issues du profil sociodémographique de l’arrondissement. Ces statistiques collectées lors du recensement de 2016 montrent que VSMPE figure parmi les zones les plus concernées par cette problématique, au même titre que ses voisins Ahuntsic-Cartierville, Saint-Laurent, Montréal-Nord et Saint-Léonard.

Par ailleurs, entre les deux derniers recensements de 2011 et 2016, le portrait immobilier de VSMPE n’a que très peu changé puisque la part de logements avec moins de deux chambres n’a diminuée que de 0,4%, passant de 72,6% à 72,2%. Les comités logement de l’arrondissement réclament pourtant des appartements plus grands pour les familles.

«Il y a peu de logements disponibles et ceux qui le sont sont trop chers. Les familles ont de la difficulté à se loger. On revendique des logements sociaux pour répondre à ce besoin, mais le programme Accès Logis n’a pas été réévalué depuis 2009 et les dernières constructions sont souvent adaptées aux personnes seules», déplore Geneviève Breault, organisatrice communautaire à l’Association des locataires de Villeray (ALV).

(suite…)

Continuer la lecture Article dans le Progrès Villeray, édition du 1er février 2018