Horaire

***COVID-19***
Nous sommes ouverts les mardis et jeudis de 13h30 à 16h30 AVEC RENDEZ-VOUS. Pour prendre un rendez-vous, appelez-nous au 514-270-6703.

Nous pouvons également répondre à vos questions par téléphone.

Pour s'inscrire à notre liste de diffusion

VSMPE capitule face aux pressions faites par les propriétaires nantis désireux d’expulser leurs locataires

Réunis en séance extraordinaire du conseil d’arrondissement, les élu-es de l’arrondissement ont adopté ce 10 décembre 2020 un règlement qui vient modifier le règlement de zonage de l’arrondissement Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension. Alors que l’objectif initial du projet adopté en première lecture en mai dernier visait à atténuer la crise du logement en protégeant le parc de locatif de l’arrondissement. Ce projet devait alors interdire la fusion de logements notamment dans les duplex et les triplex. Il aurait alors protégé les locataires évincés de voir leurs logements disparaitre, transformés en propriété unifamiliale. Ce nouveau règlement, dénaturé par la motion de Mme Rosannie Filato, ne permet désormais qu’à une mince poignée de locataires d’être protégés de l’éviction. L’Association des locataires de Villeray se désole et déplore que les élu-es aient adopté un règlement en ignorant les demandes et les besoins de locataires de notre quartier Villeray. 

Ce règlement est adopté en pleine période où les locataires reçoivent des avis d’éviction et de reprise de logement; dans un contexte où le taux d’inoccupation des logements est historiquement bas et où les prix des loyers vacants explosent. Les locataires payant les loyers encore abordables se retrouvent dans la mire des propriétaires qui souhaitent profiter de l’effervescence du marché immobilier dans le secteur pour expulser les locataires et hausser les loyers.

Ce nouveau règlement limite considérablement la protection des locataires, et n’empêche pas réellement de réduire le nombre d’évictions de locataires et de familles durant la crise du logement qui affecte Montréal.  Les modifications qui ont été apportées au projet initial ne représentent qu’une capitulation face aux pressions faites par les propriétaires nantis désireux d’expulser leurs locataires. 

Comments are closed.